Autre aspects de l'AMP

 

A) La congélation des embryons 

La congélation des embryons est une décision du couple envisagée avant une tentative de FIV. Elle conditionne le déroulement d’une tentative. En cas d’acceptation de la congélation, les ovocytes recueillis seront mis en fécondation. La congélation permettra de les conserver en vue de les transférer plus tard pour une nouvelle tentative.

 On choisit les embryons selon différents critères :

  • Leur morphologie
  • Les divisions cellulaires de l’embryon

Les embryons ne répondant pas à ces critères seront détruits ou donnés à la recherche.

Les embryons, disposés dans une goutte de milieu de culture contenant des cryoprotecteurs, sont congelés dans des paillettes identifiées. La congélation correspond à un refroidissement d’une température de -180 °C. Les paillettes sont ensuite conservées dans des cuves d’azote liquide jusqu’à leur utilisation.

embryon4cellules.jpgfragmentembryon.jpgpailletteconservees.jpgembryontransferable.jpg
On obtient après traitement, un nombre d’embryons supérieur au nombre nécessaire pour le transfert. En effet, on ne transfère pas plus de deux embryons dans l’utérus de la femme. La congélation a permis, ces dernières années, d’éviter les grossesses multiples après implantation évitant ainsi les risques de prématurité. La congélation permet ainsi d’améliorer les chances de grossesse par ponction. Une tentative de FIV peut donc permettre deux ou trois transferts à partir d’une seule ponction.

Dans 10 % des cas, les embryons ne supportent pas la congélation. Les grossesses après congélation sont normales et sans risques supplémentaires pour l’enfant.

Depuis la loi du 6 août 2004, la congélation des embryons non transférés lors du cycle d’AMP est autorisée. Les parents sont les seuls à décider du devenir de leurs embryons.

image-numerisee-120650002.jpg

B) Les Dons

 

1/ Le don d’ovocytes

Le don d’ovocytes est le don de cellules reproductrices féminines (ovocytes) d’une femme fertile. Il permet à à une femme stérile de concevoir, porter puis mettre au monde un enfant, le sien au regard de la loi française. Le don d’ovocyte a été rendu possible dès 1983 grâce à la FIV et est anonyme et gratuit. Il est destiné aux femmes qui ont subi une ablation des deux ovaires tout en conservant leur utérus (cancer ovaires, …), aux femmes nées avec des ovaires non fonctionnels ou dont les ovaires sont devenus prématurément non fonctionnels, ou dont les ovaires produisent peu d’ovocytes et de mauvaise qualité, et aux femmes atteintes de maladie génétique grave.

 

2/ Le don d’embryons

Il s’adresse aux couples dont les deux membres, mari et femme, sont stériles.

Les embryons pour lesquels il n’y a plus de projet parental peuvent être donnés à un autre couple stérile. Les grands principes du don de gamètes s’appliquent à l’accueil d’embryons : volontariat, anonymat, gratuité. 

 

3/ Le don de sperme 

Le don de sperme permet aux couples dont le mari est stérile d’avoir accès à une AMP. Le sperme congelé n'est utilisé que s’il présente de bonnes chances d’être fécond. Il est attribué au couple receveur selon des critères morphologiques (couleur de la peau, des yeux, des cheveux) et sanguins (groupe) simple et précis. Le nombre d’enfants conçus à partir d’un même donneur est contrôlé pour éviter le risque de consanguinité dans la population.

 


don-de-sperme.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site