Bilan

L’AMP, une des avancées médicales majeures du XXème siècle, n’a cessé d’évoluer en trente ans : de nouvelles techniques de « procréation artificielle » ont été développées, et sont sans cesse améliorées pour augmenter les chances de réussites ; IAC, IAD, FIV, ICSI... les techniques d'AMP sont variées. Ces progrès permettent aujourd’hui à des couples stériles, après un parcours certes long et difficile, d’avoir des enfants, ce qui merveilleux.

Mais l'AMP provoque de nombreux problèmes, que ce soit pour le couple, l'enfant, la société ou le genre humain. Les questions que ces pratiques posent sont indénombrables complexes, d'autant plus que personne n'a eu l'occasion de se les poser avant, et donc que l'on ne peut se référer à rien ou presque.

L'AMP procure un grand bonheur aux parents. Certes mais à quel prix?

L'AMP donne la vie. Mais cette vie sera-t-elle heureuse plus tard?

L'AMP surmonte l'infertilité et nous rend libre. Est-ce vrai pour tous? Est-ce que cela ne peut pas devenir une forme d'esclavage?

L'AMP respecte le genre humain. L'être humain est-il respecté lorsqu'il est utilisé, et ses cellules vendues, comme c'est le cas dans certains pays?

Il est impossible de donner une liste complète de toutes les interrogations que ces progrès suscitent.

Il faut toutefois nuancer cette vision de l'AMP que nous avons pu donner dans ce dossier : l'AMP ne pose pas toujours de graves considérations éthiques. Ainsi en cas d'IAC et de FIV (ou d'ICSI) avec les gamètes du couple, les parents biologiques sont également les parents "officiels" de l'enfant : ici, les problèmes éthiques concernent davantage les utilisations malhonnêtes possibles de ces procédés par la science et ses conséquences que le genre humain et le couple lui-même. Les méthodes citées peuvent apporter une grande joie aux couples, sans pour autant provoquer de débats éthiques importants.

Il est intéressant d’observer les conséquences de l’AMP : ces pratiques représentent la victoire de l’Homme sur la stérilité, et donc la liberté ; cela apporte un grand bonheur aux couples qui en bénéficient. Cependant, cela a provoqué des débats éthiques sans précédent, sur le genre humain, l’embryon, l’enfant, l’origine et son importance, la dignité et intégrité de l’Homme, sa liberté, son instrumentalisation...

L’AMP a été très vite encadrée par des lois, qui sont propres à chaque pays, ce qui entraîne parfois des problèmes judiciaires, comme dans le cas de la gestation pour autrui ; en France, la loi reste sensée et raisonnable par rapport aux autres pays, dans le but d’éviter une dérive malhonnête de ces pratiques.

L’AMP a aussi été abordée par les différentes religions : de même, les points de vue sont variables ; la religion la plus ouverte en Europe est sans doute le protestantisme, mais au niveau mondial, c’est plutôt l’hindouisme. Certains aspects de l’AMP suscitent actuellement des polémiques très importantes, comme la gestation pour autrui ou le statut de l’embryon ; la manière dont ces aspects sont encadrés par la loi est incomplète ; on ne sait pas quels usages les scientifiques pourraient en faire, et quelles en seraient les conséquences sur l’Homme.

Malgré cela, l’AMP permet de donner la vie, et apporte une grande joie à un nombre de couples de plus en plus important. Car un couple est fait pour avoir des enfants, et l’infertilité est donc une source de souffrance profonde. Grâce à l’AMP, cette souffrance peut être contournée. Une naissance est toujours un évènement extraordinaire et émouvant : que la médecine puisse aujourd’hui l’offrir à tous est un progrès incontestable.

En conclusion, on peut rappeler que "Science sans conscience n'est que ruine de l'âme" (Pantagruel, Rabelais), et que chacun doit se faire sa propre opinion de l'AMP selon son sens moral.

 

statsamp2008.jpg

 Résumé de l'activité et des résultats d'AMP en 2008

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×